ASPAig - Aigurande

Gare d'Aigurande

Retour à la liste
Gare d'Aigurande

Gare d'Aigurande

Les premiers projets pour la ligne de chemin de fer de Guéret à La Châtre furent faits en 1891. Puis le 17 juin 1892, une convention de concession pour cette ligne fut accordée à la Compagnie du Paris-Orléans.

Les travaux commencèrent en 1900 ; la ligne fut mise en exploitation le 1er Juillet 1906 et inaugurée en présence du ministre des Transports, Louis Barthou, le dimanche 15 juillet 1906. Elle comportait 4 viaducs, de nombreux ponts, 8 stations ou haltes intermédiaires en Creuse et 4 dans l’Indre : Aigurande, Crozon-La Buxerette, Saint-Denis-de-Jouhet, La Chaussée.

Ce chemin de fer a été un facteur de développement économique important pour toutes les localités desservies. À la gare d’Aigurande passaient chaque jour, jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs convois : pour le trafic voyageurs, six trains (3 allers/retours) par jour et, au minimum, deux trains de marchandises (un aller/retour). Selon les horaires voyageurs de 1929, la durée moyenne du trajet était de 44 minutes d’Aigurande à La Châtre et de 1h40 d’Aigurande à Guéret ; ils ont diminué par la suite avec la mise en service de trains plus légers et d’autorails.

Compte tenu de la fréquentation insuffisante, la SNCF, nouvellement créée, mit fin au trafic des voyageurs sur l'ensemble de la ligne le 1er juillet 1939. Un train mixte a été remis en circulation du 6 octobre 1940 au 4 mai 1941.

Le transport de marchandises restait nécessaire pour toutes les communes situées sur cette ligne et a été maintenu. Les wagons arrivaient en gare d’Aigurande chargés de vin, de charbon, d’engrais, de colis pour les artisans et commerçants, etc. On y embarquait des bestiaux (le commerce de porcs était considérable aux alentours d’Aigurande), de la viande (les abattoirs, inaugurés en 1937, étaient tout près), des céréales, du bois, ainsi que des blocs de granit, des pierres de taille, des pavés, chargés aux carrières Maitre et compagnie situées à La Graule, sur la commune de La Forêt-du-Temple, qui possédaient un embranchement particulier.

Puis, le transport de marchandises d’Aigurande à Guéret ferma le 18 mai 1952. On conserva seulement la section de La Châtre à Aigurande où elle allait jusqu’à l’embranchement de la carrière de La Graule, pour le chargement de granit des établissements Maitre et de bois de la scierie AGEORGES. Ce trafic de marchandises diminuait d’année en année. La SNCF ferma d’abord la desserte de La Graule, puis la ligne d’Aigurande à La Châtre le 1er juin 1987. Un bureau fut maintenu à la gare jusqu’en octobre 1989.

En 1996, la municipalité acheta le terrain et l’ancienne halle marchande de la gare, ainsi que les porcheries DUGENEST situées tout près. La halle fut entièrement rénovée et, depuis février 2000, abrite une entreprise. La gare elle-même est devenue une maison particulière.

La ligne de La Châtre à Aigurande fut déclassée officiellement le 20 mars 1995.

Les lieux d'intérêt